Découvrez le quartier

L'histoire du quartier

Un quartier en perpétuelle réinvention

50 ans après sa naissance, Villeneuve-les-Salines n’en finit pas de se réinventer. Le quartier, qui voit arriver ses premiers habitants en 1971, devait initialement s’étendre sur une vaste zone allant du Petit-Marseille jusqu’à Aytré, soit plus du double de sa surface actuelle !  Deux grands ensembles étaient prévus pour s’organiser symétriquement de part et d’autre d’une vaste esplanade centrale, qui devait recouvrir l’intégralité du marais voisin. Et ce n'étaient pas moins de 10 000 logements qui étaient envisagés pour accueillir quelque 40 000 habitants.

Dès 1973 toutefois, le plan initial de cette « Zone à Urbaniser en Priorité », lié au développement de l’activité industrielle du territoire, revient à de plus raisonnables proportions, et seule la partie Nord du projet voit le jour. Les immeubles d’habitat collectif (des « 100 » aux « 800 »), les lotissements de pavillons individuels, les commerces et les équipements sortent de terre jusqu’au milieu des années 80. Mais le quartier ne cesse jamais d’évoluer.

Dès l’origine, les habitants de la « Ville neuve des Salines » font preuve d’un très fort esprit d’initiative, collaboratif et festif, créant nombres d’associations vite regroupées en collectif. Ces pionniers, et leurs héritiers aujourd’hui encore, ont à cœur de participer à la vie et au développement de leur quartier.

C’est avec eux, à partir de leurs expériences et de leurs usages des lieux, et au fil de discussions nourries avec les collectivités, que naissent de nouveaux équipements et de nouvelles formes urbaines, comme la Place du 14 juillet avec sa médiathèque et son centre social dans les années 1980, ou le Mail des salines et ses commerces dans les années 90.

Quartier dynamique, vivant, ouvert à la fois sur le cœur de ville et la nature environnante, Villeneuve-les-Salines peut compter depuis toujours sur ses habitants pour se réinventer. Le PRU marque une nouvelle étape de cette histoire urbaine et citoyenne.

Un poumon vert

La ville neuve ouverte sur la nature

Comme son nom l’indique, le site originel de Villeneuve-les-Salines est une vaste zone de marais où l’on a cultivé le sel jusqu’au début du 20ème siècle. Avec ses bassins, ses lacs et ses berges, le quartier témoigne d’ailleurs toujours des interactions fortes qui existent entre la mer et la terre en bordure littorale.

Le chantier de renaturation du marais, achevé en 2021, a redonné sa lisibilité à cette étendue vaste de 82 hectares, avec des berges consolidées, des bassins redessinés, des îlots de biodiversité préservés et la reconnexion avec l’océan. Il a également permis de retrouver des fonctions protectrices et régulatrices : les marais sont des puits de carbone naturels, véritables atouts pour la stratégie Zéro Carbone du territoire rochelais.

Villeneuve-les-Salines est aux premières loges pour apprécier tous les bénéfices d’une large ouverture de la ville sur la nature. Les trois parcs nichés au sein de Villeneuve-les-Salines – qui sont la trace de la présence antérieure de bassins et de prairies – prolongent chacun à leur manière ce contact étroit entre les habitants et leur environnement :

le parc Lammenais : avec ses tables de pique-nique, ses bancs sous les arbres, ses jardins familiaux et son bassin sinueux répartis sur 1,3 hectare environ, il offre une ambiance paisible qui attire les riverains ;
le parc Lavoisier : proposant déjà un terrain de jeux pour enfants et des îlots de plantations préservés, ses 2 hectares accueilleront bientôt un parc canin et peut-être une ruche ;
le parc Condorcet : avec ses 3,2 hectares, il est le plus vaste mais peut-être le plus caché et le moins connu des habitants. Une plus large ouverture sur le quartier (avec notamment la déconstruction du bâtiment 111), des espaces mieux définis, avec de nouvelles fonctions et de nouveaux usages, vont lui permettre de retrouver une identité propre.

Les projets connexes

Le Programme de Renouvellement Urbain, un projet pour tout le territoire

Le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines s’inscrit en parfaite cohérence avec les autres grands projets qui concernent l’agglomération de La Rochelle. Le quartier est au cœur des évolutions d’un territoire en pleine transition.

Le Programme LRTZC – La Rochelle Territoire Zéro Carbone – fixe comme ambition la neutralité carbone de notre agglomération à l’horizon 2040. Un défi pour faire face aux enjeux environnementaux de notre époque, qui mobilise les collectivités, les associations, les entreprises et les citoyens.

Pour les habitants de Villeneuve-les-Salines, être au cœur de ce projet, c’est par exemple réfléchir ensemble, lors d’ateliers participatifs à la Maison du Projet, à nos habitudes et à nos modes de déplacements, et contribuer ainsi à inventer les mobilités douces de demain : de nouvelles voies, de nouveaux rythmes, de nouveaux véhicules, de nouvelles offres de transport…

Cela donne du sens aux aménagements dans et autour du quartier, comme la nouvelle voie piétonne et cycliste qui longe le Marais de Tasdon, la nouvelle entrée de villes créée par l’Avenue Simone Veil entre la zone des Cottes Mailles et le centre-ville qui contribue à alléger le trafic en bordure de quartier, le futur Pôle d’Echanges Multimodal de la Gare, qui va accroître l’accessibilité, ou encore le futur Hôpital amené à prendre place à la jonction entre le centre-ville et Villeneuve.

Le quartier a également un rôle à jouer en matière de sensibilisation à la préservation de l’environnement. Sa situation privilégiée en bordure du Marais en fait un relais majeur de la démarche LRTZC en faveur de la transition écologique. La Cité de la Nature et des Sciences Lavoisier qui prend forme témoignera bientôt de cette volonté d’inscrire pleinement Villeneuve au cœur des enjeux environnementaux du territoire.